fbpx
Preloader
Colette

Sidonie-Gabrielle Colette dite Colette (1873-1954) – France

Moi Colette … je vous invite à rentrer, ici c’est ma maison, vous vous y sentirez bien. J’y écris beaucoup. Le jardin est le résultat d’un travail plutôt méticuleux, je crois que je suis très fière de mes glycines ! Saint-Sauveur-en-Puisaye en Bourgogne, vous connaissez ? Je suis partie vers 18 ans de cette maison où régnait un chaud désordre avec de la vie de toute part.
Je suis née à une période où les femmes, bien qu’à l’aise avec une plume certaine, ne figuraient pas systématiquement dans le palmarès du Goncourt. Je n’ai pas été malheureuse, je dois bien le reconnaître. Une enfance de villageoise avec ensuite la vie avec Willy. L’écriture à deux d’abord, puis mon indépendance parisienne couronnée par ma rencontre
avec Mathilde de Morny. Mon amour pour elle fut une évidence. Mes Claudine ont été un beau pied de nez au genre du roman de la fin du XIXè siècle… De la simplicité, des odeurs, des souvenirs provinciaux mélangés à une honnêteté romancée. Un nouveau type de roman comme on l’a souvent qualifié, qui je l’avoue a su bouleverser ma vie. Je peux affirmer avec tout autant de certitude que l’amour des chats ne m’a jamais déçu. Ils se retrouvent à la fois dans mes romans et dans ma vie, si si, observez bien vraiment !
Enfin, j’ai une question à vous poser : un écrivain a-t-il toujours autant de cheveux que de mots dans son meilleur roman ?

Retrouvez notre planche insolite La connaissance dans la peau, Femmes Femmes Femmes et notre tatouage unitaire Colette !

Laisser un commentaire

Fermer

Se connecter

Fermer

Panier (0)

Le panier est vide Aucun produit dans le panier.




Donec Aliquam non sed commodo vulputate, vel, tempus ut felis

Pin It on Pinterest